4 villages

La commune se compose des villages de Blagon, Cassy, Lanton et Taussat-les-Bains. Tous sont séparés par des ruisseaux appelés « Berles », qui se jettent dans le Bassin pour former les chenaux. Chaque village a son histoire, ses caractéristiques sociales et économiques, qui font la richesse du patrimoine lantonnais.

BLAGON

Point culminant de la commune, le village est situé au carrefour de la route entre le Médoc et Marcheprime et de celle reliant Andernos à Bordeaux. Jusqu’en janvier 1933, Blagon s’appelle Plagon, ce qui signifie plateau en Gascon. Il est habité en majorité par des forestiers et des cultivateurs et on peut y voir encore des maisons de « maitres » et deux maisons de résiniers.
Au lieu-dit Birot, un airial est construit en 1830 pour accueillir la transhumance des moutons du Médoc pendant la pousse de la vigne.

Blagon connait une certaine célébrité au début du 20e siècle avec un marché aux bestiaux particulièrement réputé.
Les habitants sont appelés les Blagonnais.

A découvrir

  • Les « Blagonnades », qui animent le village chaque été
  • Le lac de Blagon, construit en 1989, lors de l’édification du pont routier

Comité de village de Blagon

CASSY

Délimité à l’Est par la Berle du Renêt qui le sépare de Lanton et à l’Ouest par la Berle de Cassy qui le sépare de Taussat, son nom vient du mot « Casse », qui en gascon désigne le chêne ou un lieu planté de chênes.

Pendant des siècles, Cassy est un minuscule Village de pêcheurs. Son port s’appelle le port du Renêt. En 1925, il se développe vers l’Est et le Nord dans la forêt.
Son expansion n’est réellement apparue qu’au début du 20e siècle, avec le développement de l’ostréiculture, du tourisme et des bains de mer.

Cassy est également très connu pour son usine de conserverie de sardines « Ker Breton » située en bord de plage et surtout pour son trafic de billons de pins vers l’Angleterre via Arcachon.

En 1920, l’Hôtel du Pin franc, rebaptisé ensuite l’Hôtel des Ambassadeurs, rythme la vie du village avec son café, ses bals, ses concerts, son cinéma et ses apéritifs dansants.

Depuis les années 1950, le village est animé par ses commerces. Le golf a quant à lui été créé en 1987.

Cassy est le village le plus peuplé et le plus étendu de la commune de Lanton. Il connait également la plus forte croissance démographique.

Les habitants s’appellent les Cassissois.

A découvrir

  • La plage de Suzette, autrefois appelée « La Baie des fées »
  • Le Port de Cassy
  • La « Coulée verte » du Renêt

Comité de village de Cassy

LANTON

Délimité à l’Est par la Berle « Le Lanton », qui constitue la limite avec Audenge et à l’ouest par la Berle du Renêt, Lanton est à la fois commune et village.

La présence humaine est attestée dès 10 000 ans avant J-C sur Lanton, par la découverte de pointes de flèches, haches, grattoirs, lames, fragments de poteries… Les habitants vivaient de la chasse, de la pêche, de l’agriculture et de l’élevage.

Jusqu’à la Révolution, Lanton fait partie de la Seigneurie de Certes.

C’est un village où l’on trouvait surtout des éleveurs (moutons, chèvres, bovins), mais aussi des agriculteurs (millet, froment, seigle et vigne), des exploitants forestiers et des résiniers.

Le plus ancien port, aujourd’hui disparu, était situé dans l’anse de Certes (« la Conche »), en bout du chenal de Lanton. Ce port, à 200 m de l’église, a été comblé lors des endiguements, qui en 1770 créèrent les Salines.

Le bourg a toujours été le centre administratif de la commune avec la mairie construite en 1911, l’école, la poste, l’église, la salle des Fêtes. Malgré cela, il ne s’est développé que récemment.

Les habitants s’appellent les Lantonnais.

A découvrir

  • L’église Notre Dame de Lanton
  • Le sentier du Littoral, porte d’entrée vers le Domaine de Certes
  • Le Bassin de baignade du Braou

 

Comité de village de Lanton

TAUSSAT-LES-BAINS

Taussat est délimité à l’Est par la Berle de Cassy et à l’Ouest par la Berle du Mauret.

Son nom vient du chêne Tauzin, une des nombreuses espèces de chênes qui couvrent son territoire et qui en font encore le charme de nos jours.

A l’origine, Taussat est une terre roturière, située sur un ancien domaine de forêts, de Landes et de pâtures.

Du XVIe au XIXe siècle, 6 familles possèdent le village. En 1830, celui-ci est acheté par la famille de Courcy, qui décide de lui donner une vocation balnéaire et touristique.

Les premières maisons sont construites dès 1838, mais c’est l’ouverture des routes en 1860 et le chemin de fer en 1884 qui favorisent son essor.

A cette époque, le succès de la Ville d’Hiver d’Arcachon stimule les projets. Ainsi, des négociants et des notables bordelais font édifier de magnifiques bâtisses sur le bord du Bassin, que l’on prénomme « Les belles de Taussat ».

Parmi les célébrités accueillies dans ces magnifiques demeures, on trouve Henri de Toulouse Lautrec, qui séjourne 2 mois par an dans la Villa Bagatelle, de 1895 jusqu’à son décès en 1901.

De nos jours, Taussat est un village résidentiel qui connait en été une forte affluence touristique.

Les habitants se nomment les Taussatois.

A découvrir

  • Le Port de Fontainevieille et le Vieux Port de Taussat
  • L’écomusée « Gardarem », véritable cabane aux trésors et mémoire du patrimoine local et des métiers d’autrefois
  • La Chapelle Saint-Louis
  • La Villa Tosca, une des « Belles » de Taussat

 

En savoir +

Alain de Neuville – « Lanton raconté par ses rues et ses lieux-dits »
Livre publié par la Société Historique du Bassin d’Arcachon